home haine brigade ibilbidea haine brigade diskak blog

haine brigade

French Punk band from Lyon, France (Dec. 1981 - 1990)

haine brigade

Haine Brigade en tant que groupe est né aux alentours de décembre 1981. Mais cela faisait plusieurs mois que les futurs membres écrivaient des textes en attendant de trouver des instruments. Au départ, ils étaient 3 voisins qui venaient de découvrir les Sex Pistols, Clash, et tout le punk anglais, mais aussi et surtout un groupe français : Metal Urbain. Ils se sont investis dans le punk non pas par mode mais parce que ce qu'exprimaient les groupes les touchaient profondément. Ils étaient identiques à eux. Ils étaient punks sans le savoir ! Immédiatement ils se sont intéressés au côté révolutionnaire du punk et cela les a amené à lire Marx, Bakounine, Stirner et des bouquins généraux sur l'anarchisme. Dès le début le groupe a pris une dimension politique. La découverte du 1er album de Crass a été ensuite leur véritable coup de fouet car leurs idées (Anarchy and Peace, punk is dead...) correspondaient exactement à ce qu'ils pensaient de leur côté. Par la suite, la formation du groupe a changé et il n'est resté que Gilles (guitare) de l'origine. Mais ils sont restés constamment liés au mouvement libertaire. Au sein du groupe les idées sur le monde et les idées sur la musique ne sont pas toutes identiques et c'est tant mieux ! Mais on peut dire que chacun s'affirme anti-raciste, anti-militariste, en dehors de tout parti politique et de toute idéologie rigide. Pour eux, être politisé, ce n'est pas avoir une idéologie qui les guide mais c'est s'occuper de leurs affaires et de ce qui se passe autour d'eux en prenant position. Aucun d'eux ne croit au Grand Soir de la Révolution. Ils pensent plutôt que l'anarchie est une façon de vivre quotidienne, les yeux grands ouverts sur la réalité, l'esprit critique toujours en alerte même vis à vis de leurs propres actes, en refusant le plus grand nombre de normes (sociales, culturelles, vestimentaires...) et en sachant que les ennemis de leur liberté sont tous ceux qui leur imposent des contraintes, qui ont les moyens de diriger leur vie (les chefs, les idéologues, les religieux, les armées, les flics et l'Etat). Vivre l'anarchie c'est combattre ces oppressions à chaque instant et ouvrir le plus possible d'espaces de tolérance, de luttes, de créativité. Dans le groupe, chacun a une sensibilité musicale différente. Certains écoutent du hardcore, des groupes comme Crass ou Conflict, d'autres préfèrent la musique plus rock (Dogs, Cramps...), Alexa écoute du reggae, Higelin, Thiéfaine, Régis du heavy-metal. Ce qui fait que leur musique oscille entre le rock speed, le punk, le reggae. Les textes parlent de ce qui les entourent. Ils ne donnent pas de solutions, ils constatent. Que l'ennui et la solitude sévissent dans les banlieues, qu'il est absurde de passer les 3/4 de son temps au travail, que le monde crève lentement devant les masses de gens aveugles, qu'il y aura des guerres tant que la haine et l'intolérance seront au coeur des êtres humains, que l'on confond amour et sexe, que la ville/vie est quadrillée par les flics, que l'esclavage existe encore, que ce soit au Cap ou à Nouméa... Mais bien sûr parler de tout ça en musique n'est pas très facile et surtout beaucoup de gens sont rebutés par la musique rock ou punk. Alors ils ont voulu s'exprimer autrement et ils ont sorti KANAI. Par la suite d'autres personnes ont collaboré avec eux au fanzine, notamment à Paris. Ils ont voulu essayer de faire en sorte que les gens (les jeunes en particulier, mais tous en général) prennent conscience de certaines réalités et voient également ce qui se fait dans des domaines dont les médias ne parlent jamais. Ils sont à fond dans le mouvement de création, d'expression mais aussi d'actions alternatives. Lire Kanaï ne suffit pas. Il faut créer soi-même quelque chose, s'investir, trouver de nouvelles idées pour que des brèches s'ouvrent dans les murs qui les entourent. Mais ils font également attention à ne pas trop se prendre au sérieux, la dérision et l'humour sont aussi des armes. Il faut toujours garder un grain de folie et se garder de tout dramatiser et théoriser. Ils ont soif de vie, d'une vie intense et pleine d'imprévus, soif de liberté !

loturak

http://hainebrigade.free.fr/ http://www.archivesdelazonemondiale.fr/

haine brigade punk irratian

berliner_kinder

berliner kinder

    ultime récompense · rock terroriste · larmes rebelles · if the kids are united-sham - · razzia sur les poufs · solitude urbaine · · etat de siege · marche · mandarine song · la cave is calling ·
sauvages

sauvages

    commissariat blues · mathilda · solitude urbaine · ciao gone · rock terroriste · pleine lune instrumental · demain sera · passager clandestin · i gonna do my head · nrv · en avant la mujik · face a face ·